Menu

Le coupé décalé, identité nationale

26 septembre 2018 - Actus
Le coupé décalé, identité nationale

La musique ivoirienne s’est toujours fait remarqué par sa diversité et son originalité. En plus des genres traditionnels, plusieurs autres genres modernes comme le jazz, le reggae, le hip-hop et bien d’autres sont bien représentés sur les scènes ivoiriennes.

Riche de cette diversité, on assiste à la naissance de 2 styles 100% ivoiriens, le zouglou en 1990 puis plus récemment le coupé décalé.

Le coupé-décalé est tout d’abord un mouvement initié en 2002 par une communauté ivoirienne vivant en France, il était axé sur la frime vestimentaire d’où ils se font appeler les boucantiers. Cette communauté baptisée la Jet-set avait pour chef de file le président Douk Saga et Molare. Ce style de vie devient rapidement un style musical très rythmé avec plusieurs pas de danse comme le fouka-fouka (démonstration de puissance), le décalé-coupé (célébration de Dider drogba) le décalé-chinois, mais encore le Molaré et le ‘travaillement’ (jeter des billets sur la piste de danse).

Les boucantiers reviennent en Côte d’Ivoire avec les titres Sagacité et Farot-farot puis lance cette tendance coupé-décalé. Les DJ de night-club suivent le moment d’abord avec des attalaku (éloge) des boucantiers et ensuite passent à la chanson. Les plus célèbre de cette époque sont DJ Jacob, Shegal Mokonzi, Erickson le zulu.

4 ans plus tard, le coupé-décalé devient une identité nationale et le style de musique le plus en vogue. On assiste à une autre ère, celle des danses urbaines qui fusent de partout avec le konami et l’aile de pigeon de SKelly et Shanaka yakuza, la danse de la moto de Boulevard dj, grippe aviaire de dj Lewis, le Kpangor d’Arafat. L’internalisation du coupé-décalé part là avec les différents promoteurs comme Davido monsoh qui exportent cette musique sur toutes les scènes.

Aujourd’hui le coupé décalé s’exporte et impact fortement la musique africaine avec l’Azonto, l’Afrobeat et le Naija qui sont considérés comme des dérivés.

Depuis 3 ans, le concepteur Molare devenu Molare le boss du coupé-décalé, a mis en place les Awards du coupé décalé puis les PRIMUD pour assurer la promotion du mouvement et récompenser les acteurs de ce qui est devenu le style de musique le plus influent sur la scène africaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *