Menu

On était au concert de Yacine Boulares et de Ruth Tafébé

6 mai 2017 - Actus, Festival Emoi du Jazz by Dez Gad
On était au concert de Yacine Boulares et de Ruth Tafébé

Premier concert des têtes d’affiche de l’émoi du jazz by Dez Gad édition 2017. L’organisation de cet évènement lui donne un ton particulier. En effet, c’est la première fois que les concerts du festival sont organisés en plein air, et qui plus est à l’université Félix Houphouët Boigny. Cela illustre la volonté des organisateurs du festival de vulgariser le Jazz auprès des Ivoiriens. D’ailleurs, les étudiants ont un accès gratuit à tous les concerts organisés à l’université.
Le concert débute bientôt, les étudiants remplissent peu à peu l’espace qui leur est réservé, les partenaires sont là, tout le monde est prêt.
Yacine Boulares, l’une des têtes d’affiche du festival commence en premier. Nous avons droit à une démonstration de maîtrise du saxophone. Pour les habitués du jazz, les rythmes et mélodies peuvent paraître classiques. Mais cela est juste dû à la familiarité des mélodies. L’artiste a exprimé sa joie d’être invité au festival et de découvrir par la même occasion la Côte d’Ivoire et le peuple Ivoirien.
Puis viens Ruth Tafébé. L’ambiance est toute de suite différente. En effet, Ruth est une enfant du pays, elle se sent donc à la maison et le public le lui rend bien. Ce fut un mélange de chansons en Dioula, Français et Anglais avec de temps à autre, des interludes de conversation avec le public.
Le concert se termine par une prestation commune de Yacine et de Ruth. On sent tout de suite que c’est soit de l’improvisation, soit ça été écrit juste avant mais qu’est-ce que c’est bien fait. On retrouve tout de suite pourquoi on aime le jazz : les artistes s’amusent, poussent le plus loin possible leurs performances, arrivent de manière magique à s’accorder et surtout et ceci est le plus important, prennent un plaisir fou et cela se voit sur leurs visages.
Avec ce concert réussi, nous avons hâte d’être à demain et découvrir Trinity band et Seun Kuti.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *